Copa America 2019: qui sont les favoris des bookmakers?

L’édition 2019 de la Copa America se jouera au Brésil. Après avoir cédé l’organisation de l’édition 2015 au Chili pour cause d’organisation de la coupe du monde, la compétition de football est de retour sur la terre du Roi Pelé. Quelles sont les équipes les mieux équipées pour succéder au champion en titre le Chili ? Continuez de lire également si vous souhaitez parier sur cet événement et des événements similaires.

Le Brésil

En tant que pays hôte et grande nation du football, en disette depuis quelques années, le Brésil apparaît comme favori pour remporter cette compétition. Neymar et ses coéquipiers sont tombés au mondial face à la Belgique. Cette déception ajoutée à l’humiliation subie à domicile face aux Allemands en 2014 devrait donner plus de raisons et de détermination aux hommes de Tite pour mettre le paquet en Copa afin de confirmer le statut de la Seleção.

L’échec de 2016 a contraint à sortir l’impopulaire Dunga et à préparer le terrain pour Tite. Depuis ce changement capital, tout a changé. Aucun autre concurrent ne peut égaler les talents de la Seleção avec des joueurs à l’instar de l’excellent Alisson dans les buts, de Roberto Firmino, Gabriel Jesus ou de Neymar en attaque.

Ce dernier sera au centre de toutes les attentions. La superstar du PSG a eu un parcours mitigé en Coupe du Monde. Seul un trophée majeur lui vaudra l’absolution.

L’Argentine

Messi finira-t-il par remporter un trophée majeur avec l’Albiceleste? Telle est la question que tout le monde du football se pose. L’Argentine a échoué en coupe du monde en Russie. Sortie par la France, l’équipe a tout intérêt à se mobiliser derrière son leader pour donner satisfaction au peuple argentin et aux nombreux fans de Messi. Car c’est bien de ça qu’il s’agira : montrer à ses détracteurs que le capitaine des Blaugrana est beaucoup plus que le sauveteur attitré du FC Barcelone.

Les heures de gloire de Gonzalo Higuain sont loin et bien que Kun Agüero soit plus prolifique que jamais, il serait plus sage d’emmener un deuxième attaquant qui a fait ses preuves au haut niveau.

Le nouvel entraîneur, Lionel Scaloni, a obtenu le poste après avoir impressionné dans un rôle intérimaire, et a supervisé l’introduction de jeunes joueurs dans l’Albiceleste reconstruite autour des stars telles que Paulo Dybala et Lo Celso.

Le Chili

Les tenants du titre ne peuvent pas être laissés de côté quand on sait le talent qu’ils possèdent. Les vainqueurs des deux dernières éditions ont en outre bien des choses à se faire pardonner.

En effet, depuis la Colombie en 2002, les détenteurs du trophée avaient réussi à se qualifier pour la Coupe du monde suivante. Mais la Roja a connu un parcours difficile pendant les qualifications, perdant trois de ses quatre derniers matches. En conséquence, elle était absente du rendez-vous des stars au pays des tsars.

Il reste toutefois des éléments qui incitent à l’optimisme. Alexis Sanchez et Arturo Vidal, les stars de 2015 et 2016, sont bourrés de talent et jouent dans deux des meilleures équipes européennes. L’effectif de Reinaldo Rueda est certes un peu plus âgé, mais il a la capacité et l’expérience pour viser le sommet au Brésil.